COPROPRIÉTÉ

Syndic depuis 1962, nous contribuons à la vie et au bon foncitonnement d'immeubles à Paris et sur l'Île-de-France.
 


INTERLOCATEUR UNIQUE
Un interlocuteur unique suit la gestion de l'immeuble au quotidien. Cet interlocuteur est joignable par email et par téléphone, assurant une réactivité réelle.


CONSEIL PERSONNALISE
En relation avec elle, une personne suit ponctuellement les travaux qui ont été décidés en assemblée générale, et assure une surveillance constante des réparations pour lesquelles un ordre de service a été donné.


MAITRISEZ VOS CHARGES
Il en est de même pour votre interlocuteur sur le plan comptable. Ce service suit de près les dépenses de l'immeuble et veille à la sécurité de l'encaissement des charges afin d'éviter les risqes d'impayés. Une transparence totale est assurée pour les copropriétaires par la mise à disposition en temps réel de l'évolution des dépenses de l'immeuble, des factures réglées, sur un site internet sécurisé.


COLLABORATION
La collaboration avec le Conseil Syndical est totale, de façon à assurer les copropriétaires d'une constante information sur la vie de l'immeuble.


DES QUESTIONS SUR LA COPROPRIETE ?
  • QUAND ET COMMENT PORTER UNE QUESTION À L'ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ?
L'article 10 du décret du 17 mars 1967 dispose que tout copropriétaire peut notifier à tout moment au syndic l'inscritpion d'une question de son choix à l'ordre du jour de l'assemblée générale. Il doit adresser un courrier au Syndic par lettre recommandée avec avis de réception. Ce dernier a obligation de la porter sur la convocation de la plus proche assemblée générale. Si la question arrive après l'envoi de la convocation, celle-ci sera portée à l'ordre du jour de la prochaine assemblée.
 
  • EST-IL OBLIGATOIRE D'ASSISTER AUX ASSEMBLÉES GÉNÉRALES ?
Cela n'est pas obligatoire, mais recommandé ou tout du moins, y être représenté afin de faire valoir son point de vue et être informé de la vie de l'immeuble surtout si des travaux importants sont proposés.
 
  • QUE SE PASSE-T-IL EN CAS DE RETARD DANS LE PAIEMENT DES CHARGES DE COPROPRIÉTÉ ?
La copropriété est pénalisée avec un risque de mettre l'immeuble en trésorerie négative et les copropriétaires débiteurs s'exposent soit à des relances, soit à une procédure. Le paiement est globalement prévisible par les copropriétaires puisqu'il est voté en Assemblée Générale un budget de fonctionnement, appelé en 4 échéances, facilitant la gestion de leurs dépenses.
 
  • QUE SE PASSE-T-IL EN CAS DE CONTESTATION D'UNE DÉCISION PRISE EN ASSEMBLÉE GÉNÉRALE ?
Tout dépend du fondement juridique sur lequel s'appuie cette contestation et le délai dans lequel elle est introduite, étant précisé que même si l'erreur est humaine, la qualification du Syndic ou des collaborateurs tenant l'assemblée générale, permet que rien ne puisse se faire en contradiction avec la loi et le réglement de copropriété.
 
  • QUI DÉCIDE ET QUI PAIE LE RAVALEMENT ?
Le ravalement est obligatoire au moins tous les dix ans. Le Maire peut imposer au syndic ces travaux d'entretien et de conservation de l'immeuble. Le ravalement peut etre aussi décidé de plein gré par les copropriétaires. Ils doivent tous y participer en fonction de la répartition de leurs tantièmes. Une commission émanant de la ville de Paris peut éventuellement accorder un délai de report.
 
  • QUELLES SONT LES DÉMARCHES EN CAS DE TRAVAUX URGENTS ?
Il appartient au Syndic, dans le cadre de sa mission de conservation de l'immeuble (article 19 de la loi du 10 juillet 1965) de donner l'ordre de service en informant le conseil syndical afin que les désordres soient réglés au plus vite.


VOUS ÊTES INTÉRESSÉ ? DEMANDEZ À ÊTRE RAPPELÉ !